Procès Les Fables de la Fontaine

Depuis quelques semaines nous travaillons sur les Fables de la Fontaine.

Après avoir étudié les textes des Fables en profondeur pour être sûr d’en comprendre le sens, Géraldine et Marie nous ont attribué les rôles des membres d’un tribunal.

  • Le président
  • Le greffier
  • Le plaignant et ses deux témoins
  • L’accusé et ses deux témoins
  • L’avocat du plaignant
  • L’avocat de l’accusé

Nous avons donc travaillé nos textes, nos plaidoyers, nos verdicts. Après l’intervention de Nico pour nous aider à nous mettre dans la peau de notre personnage, nous avons enfin pu commencer les procès de chacune des fables.

Le premier procès: LE CORBEAU ET LE RENARD

LE VERDICT FINAL:

Etant donné les circonstances et le contenu de cette affaire, le tribunal déclare que Mr le Renard n’est pas coupable car Mr le Corbeau s’est laissé piéger. Il n’était pas obligé d’ouvrir le bec. Il a été rappelé par la cigogne que Mr le Corbeau faisait trop souvent son fier et qu’il était beaucoup trop orgueilleux envers les autres animaux. Que cela lui serve de leçon ! Pour ses accusations à tord envers le renard, le Corbeau sera condamné à lui apporter un morceau de fromage par semaine pendant six mois.

Le second procès: LE RENARD ET LA CIGOGNE

`

LE VERDICT FINAL:

Etant donné les circonstances et le contenu de cette affaire, le tribunal déclare que Mr le Renard est coupable de tromperie. Comme nous l’avons vu dans ce tribunal, le Renard est mesquin et menteur. Il a flatté le Corbeau et a trompé la Cigogne. Le Renard est donc condamné à préparer un repas pour la Cigogne tous les midis pendant un mois. Et bien sûr, les menus devront être équilibrés !

Le troisième procès: LA CIGALE ET LA FOURMI

LE VERDICT FINAL:

Etant donné les circonstances et le contenu de cette affaire, le tribunal déclare que, malgré le témoignage de la Cigale, cette dernière a tord ! Je vous explique : la fourmi a travaillé dur cet été, elle n’a pas envie de donner son travail. Pourquoi donner sa nourriture ? Je déclare que la Fourmi n’est pas coupable mais la Cigale est coupable. Elle devra travailler davantage, moins danser et ne plus réclamer de nourriture à la Fourmi. La Cigale et la Fourmi devront travailler ensemble pour obtenir une meilleure récolte pendant les 3 prochaines années.

Le quatrième procès: LE LIEVRE ET LA TORTUE

LE VERDICT FINAL:

Etant donné les circonstances et le contenu de cette affaire, le tribunal déclare que le Lièvre doit payer 250€ parce qu’il s’est reposé pendant que la Tortue était en train de faire la course et aussi pour ses mensonges. La Tortue n’est pas coupable car elle s’est fatiguée pour la course, elle ne paiera donc rien. Elle s’est donnée du mal pour réussir.

Le cinquième procès: LE LION ET LE MOUCHERON

LE VERDICT FINAL:

Etant donné les circonstances et le contenu de cette affaire, le tribunal déclare que le Moucheron est coupable. En effet, comme par hasard, le Moucheron passait pendant  la sieste du Lion et l’a réveillé. Le Lion n’y est pour rien dans cette histoire. Dans la situation inverse, le Moucheron n’aurait pas apprécié de se faire réveiller. Je condamne le Moucheron à assurer des conditions impeccables de sommeil au Lion pendant un an. Il devra s’assurer que le Lion ne manque de rien et que rien ne viendra perturber son sommeil. Il pourra même lui faire des massages aux pattes, à sa crinière afin de favoriser son endormissement.

 

 

Les commentaires sont fermés.